[Presensation] Anubia Myrit

Aller en bas

[Presensation] Anubia Myrit

Message par Hache_tag le Dim 22 Juil - 16:57

Hors RolePlay : (Présentation de votre petite personne)

Prénom : Aurore
Age : 17 ans
Emploi/loisir :  Basket-Ball, Role Play, Lecture.
Date d'anniversaire :  28 avril
Expérience de Rôle Play : Mmhmm.. Bedragoth, MCRP, sur Skype, Discord et bien d'autres.

Role Play : (Présentation de votre personnage)

Nom : Myrit
Prénom : Anubia
Age : 14 ans
Race :  Humaine
Sexe : Femme
Emploi : Je fus la servante d'un bourge.
Loisir : J'aime nettoyer.. Enfin, je ne suis pas sûr que cela soit considéré comme un loisir, mais cela m'est agréable donc je pense que c'est bien un loisir.
Statut :  Je n'ai pas de statue.. Je suis en bas de l'échelle social et je n'ai jamais eu aucune relation avec quiconque. 

Description de sa personnalité :
(4 lignes minimum)

Je ne sais pas comment me décrire. C'est compliqué, je pense que je suis docile et serviable. Quand il s'agit d'un ordre, je l'exécute sans broncher. Je suis obéissante. En effet, je pense que c'est le bon mot. Après, je n'exprime jamais ce que je veux.. Je fais passer les besoins de mon maître avant. Je sais qu'il faut travailler dur pour survivre.. Ce monde est moche mais si on veut réussir alors il faut donner son âme et son cœur a la tâche.. Je ne suis pas croyante.. Qui pourrait croire en quelque chose qu'il n'a jamais vue.. C'est impossible et puis.. je trouve cela plus effrayant qu'autre chose. Des personnes avec d'énormes pouvoirs.. Non.. Ce n'est pas possible.. Déjà, je doute de l'existence de ce qu'on appelle Démon.. Comment des êtres aussi abjectes peuvent exister ? La nature n'aurait jamais fait quelque chose d'aussi absurde.

Je suis certes jeune et pauvre mais mon ancien maître m'a appris à lire, a écrire et à compter. Il a pris soin de m'obliger à lire beaucoup de livres pour que j'ai des connaissances.. Mais je n'aime pas lire. Je trouve cela long et ennuyeux.. Mais comme il s'agissait d'un ordre.. Alors je l'ai fait. Je suis donc cultivé enfin d'après mon ancien propriétaire. Mes défauts ? J'en ai plein.. Je ne parle jamais ou enfin très peu. Je ne parle que si mon maître me l'autorise. Beaucoup de personnes s'énervent quand je ne leur réponds pas. Je ne pleure jamais.. Oui, c'est étrange, mais mon maître m'a dit que cela ne voulait pas dire que je n'éprouve rien. C'est vrai, je ressens la douleur ou l'amertume de la trahison.. Mais c'est juste que je ne sais pas pleurer. Un autre défaut.. je suis trop passive. Il pourrait m'arriver quoi que se soit, je serai dans l'incapacité de réagir correctement ou même de réagir. Je ne contrarie personne. Beaucoup en profite, mais mon maître m'a toujours protégé de ces profiteurs. Je ne sais pas quoi dire d'autres.. Je ne suis pas timide, mais je n'exprime pas non plus mon opinion librement. Je suis juste totalement dédiée a mon maître.

Description physique :
(4 lignes minimum)

J'ai toujours le même problème. Comment puis-je me décrire.. Et bien, je suis petite. Je ne suis pas spécialement belle, juste ordinaire. Je suis blonde. Mon maître m'a toujours dit en caressant mes cheveux qu'il était comme des petits rayons de soleil, et cela, lui réchauffait le cœur de les voir. Je les laisse donc détachée pour le plaisir et le bonheur de mon maître. Je n'ai pas de forme. Je suis plate. Mais mon maître aimait bien caresser mon corps.. Il m'a dit que cela permettait de me faire grandir. Je n'ai jamais vu de changement, mais comme il y prenait du plaisir alors je le laissais faire. Mes yeux sont fades. Ils sont verts. Mon maître n'aimait pas mes yeux alors il me demandait souvent de fermer les yeux pendant qu'il me caressait pour son plaisir. 

J'ai quelques cicatrices.. mais je les aime bien. C'est mon père qui les a faites en disant que je devais obéir. J'ai sur tout le corps sauf sur le visage.. sinon papa a dit que je ne serai pas vendable. Mon maître m'a également marqué au fer rouge sur l'épaule droite. C'est une simple rose piquante. J'aime bien mon corps tel qu'il est. Je porte des vêtements gris. C'est mon uniforme de service. Je porte les vêtements que veut bien m'offrir mon maître.. Ils sont un peu vieux et usés, mais ils me satisfont. Ils ont quelques trous, mais tant que cela ne dérange pas mon maître alors tout va bien. J'ai aussi un collier en cuir autour du cou.. Il m'est impossible à enlever. C'est mon maître qui me l'a mis en me disant que cela montrait mon statue de servante. Il y a un gros anneau auquel mon propriétaire aime attacher une corde pour me sortir. Il tire dessus quand je ne vais pas assez vite.. Je porte une couronne de fleurs. C'est mon maître qui aime bien que mes cheveux sentent la fleur. Alors j'ai fait en sorte que cela sente tout le temps la fleur. Je pense que c'est tout. Je n'ai pas de bien matériel a part mes vêtements. Je suis pauvre. Tout ce que je possède de mon passé sont les cicatrices sur mon corps et la marque au fer rouge.

Histoire du personnage :
(10 lignes minimum)

Depuis toute petite, on me définit comme pauvre. Je ne savais pas ce que cela voulait dire au début. Mais je l'ai vite compris le jour ou mon père me vendit contre des pièces d'or. Je ne le déteste pas pour cela. Il savait qu'il allait faire cela, car je suis la moyenne d'une fratrie. Donc je ne sers à rien. Enfin d'après lui, en plus je suis la seule fille. Pour me marier, il aurait fallu payer et ma famille ne pouvait pas se le permettre. Je ne me souviens pas de ma mère.. Je ne sais même pas à quoi, elle ressemble. Cela met égal. Je me souviens très bien de mon père qui m'a battu encore et encore pour échapper a sa vie de pauvre, mais aussi afin de m'inculquer les valeurs d'une servante dévouée. Je ne peux pas dire que j'ai aimé mon père. Je ne suis resté avec lui que 6 ans. J'ai passé les huit autres années avec mon maître. Je n'ai plus jamais entendu parler de mes frères ni de mon père. Je n'ai pas cherché a les recontacter. Cela m'était totalement égal. Ils sont peut-être mort.. L'idée même de leur mort me laisse indifférente. J'ai vécu une vie tranquille au service de mon maître. Il est évident que j'ai cédé ma virginité à mon maître. Il me l'a ordonné alors j'ai obéi. Je n'ai eu aucun plaisir a le faire, mais lui était satisfait. C'est tout ce qui compte. Je dois simplement satisfaire mon maître.

Mon maître a toujours été bon avec moi. Il me donnait à manger et un toit pour dormir. Je n'en demandais pas plus. Les coups, je les encaissais sans broncher, car c'est mon rôle. Satisfaire et soulager mon maître. Ma vie lui appartenait. Malheureusement, je suis obligé de parler de lui au passé car celui-ci est mort. Il a été assassiné le jour de son anniversaire. Un jour dans l'année ou on fait la fête pour une raison qui met encore inconnu. J'ai essayé de chercher, mais je n'ai pas trouvé de réponse. Mais revenons au meurtre de mon maître. Ce jour la, il était saoul et avait décidé de se soulager en moi. Je me suis exécuté selon ces demandes. On a sonné a la porte. Il a beuglé que c'était ouvert. Je fermais les yeux comme demandé.. Mais j'ai eu la curiosité de les ouvrir.. Mon maître m'a violemment frappé pour lui avoir désobéi. Je me suis excusé immédiatement en lui léchant les pieds. J'étais donc sous la table à lui lécher les pieds en fermant les yeux. Je ne réfléchissant pas, c'est instinctif. La personne a hurlé puis rit de mon maître. Mon propriétaire me donna un coup de pied dans la tête.. Je me mordis la langue, mais ne dis mot. J'étais apeurée.. Comment je vais faire.. Je suis incapable de prendre une décision seule.. Je sors ou pas.. Je restai sous la table.. Mon maître se leva et parla avec l'étranger..Mais il avait l'air tout aussi traumatisé que moi.. Mon maître se retrouva à genoux et hurla.


-  PROTEGES MOI ANUBIA !

Instinctivement, je me levai et me plaçai devant lui. Je regardais l'homme devant moi avec son arme. Il n'était pas seul.. Ils avaient par ailleurs la peau sur les os. Ces personnes étaient extrêmement pauvres. Je les regardais sans expression. Je ressentais de la haine dans leur regard.. L'empathie. Je me sentis triste pour eux, mais mon maître était tout ce que j'avais. Je ne pouvais pas me permettre de le perdre. Le plus grand des hommes se mit devant moi et me caressa le visage. Il me complimenta sur ma bouille..

-    Tu es jolie toi.. Je t'aime bien.. mais que fais-tu au service de ce porc ?  

Je ne réponds pas. Mon propriétaire ne m'a pas autorisé a le faire. Je le regarde juste. Je me contente de le fixer. Malheureusement ou comme d'habitude, il se met en colère puisque je ne lui ai pas répondu.. Il me gifle mais je reste stable. Je ne dis mot et redresse ma tête pour le fixer a nouveau. J'ai peur mais je ne dois pas lui montrer.. Je suis incapable de faire autre chose. Le plus petit intervient.

-    Laisse là.. Regarde son collier. Elle est l'esclave de ce type.. Il a dû l'acheter à une famille encore plus pauvre que la nôtre. La petite ne fait qu'obéir à ce porc par obligation.

-    C'est vrai que maintenant que tu le dis.. Son collier est exactement typique des servantes esclaves. Attrape là.. et attache là. On ne va pas lui faire de mal.


Je ne comprenais pas tout. Qu'est-ce qu'un esclave ? Je n'étais pas esclave, j'étais la servante de mon maître. Je ne voyais pas ce qu'il y a de mal. Un gros costaud vint vers moi avec le petit gringalet. Ils font la paire.. les deux.. Je ne bougeai pas, je restai immobile.. Mon maître me poussa vers eux et essaya de s'enfuir.. cela fut en vain. Le plus grand qui avait l'air d'être le chef lui sauta dessus et avec son épée lui trancha une jambe. J'écarquillais les yeux.. Je ne dis rien, mais il fallait que je le protège.. Je donnai un coup au gringalet qui me tenait, mais le gros costaud m'attrapa avant que j'aie pu faire quoi que se soit. Il me mit sur son épaule.. Je ne pus plus rien faire, il avait plus de force.. Je me débâtis encore et encore.. Je ne dis mot.. mais il fallait que j'aille aider mon maître.. Le gringalet me regarda avec pitié et peine. La paire de compères hochèrent la tête.. Le gringalet me chuchota à l'oreille.

-  Bonne nuit ma douce. Je suis désolé mais c'est le mieux pour toi..

Je reçus un coup sur la tête et m'évanouis.. Je ne savais pas ce qui se passe.. Je me réveillai un peu plus tard. Je tournai la tête. Que devais-je faire.. Je devais chercher le maître pour le protéger.. Je me levai, mais manquai de tomber.. J'avais la tête qui tournait. J'avais mal. Je soupirai et longeai les murs.. La maison était sans dessus, dessous. J'allais devoir tout ranger.. Je sentis quelque chose brûlée. Je me tournai et vus mon maître avec les trois personnes autours.. Je me précipitai dessus et essayai de leur faire mal en vain. Ils étaient bien plus fort. Je passai entre leurs jambes et me précipitai vers mon maître. Il était couvert de sang.. Je le remuai.. Je relevai la tête.. La maison prenait feu.. Non.. Non .. Non.. J'étais en train de tout perdre.. Monsieur, vous ne devez pas mourir ! Comment vais-je faire sans personne.. Le plus grand m'attrapa et me colla à son torse.


-  C'est trop tard petite.. Il est mort. Tu es libre. Tu peux faire ce qui te plait maintenant.

Je n'entendais rien de ses paroles. J'étais focalisée sur mon maître.. Je n'avais pas réussi.. Son ordre résonnait encore en moi. Je devais le protéger au prix de ma vie. Comment je fais maintenant.. Je me débâtis pour aller avec mon maître. La maison commença à s'effondrer. Le chef de la bande m'emmena dehors malgré moi. Je n'eu pas le choix. Une fois dehors, il me lâcha et me regarda dans les yeux. J'étais choquée. Je tremblais. Je ne savais pas quoi faire. Il me sourit gentiment et me caressa les cheveux aimablement.


-  Petite, tu es libre.. J'espère qu'on se recroisera un jour. Au revoir petite.

Le gringalet me regarda avec pitié tout comme son partenaire. Ils portaient des gros sacs remplis d'objet précieux. Je ne savais pas quoi faire. Je suis perdue. Que devais-je faire ? Mon maître était mort.. La maison était consumée tout comme mon propriétaire. Je restai plantée devant jusqu'à ce que la bâtisse ne soit plus. Je ne savais pas quoi faire.. Je me tournai et regardai les gens souriant en voyant cette demeure tombée en lambeaux. Je devins subitement vide.. Ma vie n'avait plus de sens. J'aurai dû mourir a la place de lui. Pourquoi étais-je en vie ? Je ne pleurai pas malgré le désespoir qui me ronge petit à petit. Il fallait que je retrouve un autre Maitre.. Ainsi, ma vie reprendrait un sens. Oui ! C'est ce que je devais faire ! Ainsi, je me mis a la recherche d'un nouveau maître en silence, ne parlant que si cela était vraiment nécessaire. La faim et la soif me guettaient pendant ma recherche.


Dernière édition par Hache_tag le Dim 22 Juil - 18:40, édité 2 fois
avatar
Hache_tag

Messages : 9
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 17
Localisation : Morbihan.

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Emilia Lhock
Age: 21 ans
Race: Demi-Elfe

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presensation] Anubia Myrit

Message par Anathos le Dim 22 Juil - 18:27

Bonne histoire, juste une question, tu viens de tout inventer aujourd'hui ou tu avais préparé ton retour ?

_________________
avatar
Anathos
Développeur
Développeur

Messages : 131
Date d'inscription : 18/01/2017
Age : 21
Localisation : Paris

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Aegor Baeralor
Age: 65 ans
Race: Humain

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presensation] Anubia Myrit

Message par Hache_tag le Dim 22 Juil - 18:30

J'ai tout inventé aujourd'hui. J'ai eu l'envie de revenir juste ce matin. Le forum est apparu dans mes favoris et cela m'a donnée envie de venir voir ^^ Donc j'ai fait ça aujourd'hui.
avatar
Hache_tag

Messages : 9
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 17
Localisation : Morbihan.

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Emilia Lhock
Age: 21 ans
Race: Demi-Elfe

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presensation] Anubia Myrit

Message par Anathos le Dim 22 Juil - 18:41

Et bien bravo, pour moi c'est bon

_________________
avatar
Anathos
Développeur
Développeur

Messages : 131
Date d'inscription : 18/01/2017
Age : 21
Localisation : Paris

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Aegor Baeralor
Age: 65 ans
Race: Humain

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presensation] Anubia Myrit

Message par Almastos23 le Dim 22 Juil - 20:14

Gut gut validate
avatar
Almastos23
Modérateur
Modérateur

Messages : 397
Date d'inscription : 20/06/2017
Age : 18
Localisation : Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presensation] Anubia Myrit

Message par baligrys le Dim 22 Juil - 20:28

Hum du coup c'est pas nécessaire ça devrait déjà être dans validé mais comme j'ai vraiment aimé je valide aussi pour le plussoiement, un personnage des plus humains et avec beaucoup de potentiel, ça fait plaisir.
avatar
baligrys
Fondateur
Fondateur

Messages : 429
Date d'inscription : 13/06/2017
Localisation : Paris // Tours // Lyon

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Freon
Age: ???
Race: ???

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Presensation] Anubia Myrit

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum