L'Harvyec [ Reroll ]

Aller en bas

L'Harvyec [ Reroll ]

Message par Mir_Kyu le Ven 7 Sep - 12:40

Bon, avant que vous lisiez ceci, vous devez savoir que cette fiche n'est pas de deux personnage mais d'un seul, d'une Race qui lui permet d'avoir deux coquilles physique, toutefois il garde les souvenirs des deux, il doit juste gérer constamment ces deux mémoires pour pas gaffer.

Toutefois, étant un Harvyec il est très émotifs donc si jamais il s'énerve trop il se grille et les gens peuvent découvrir ce qu'il est à l'aide des légendes et il n'occupe pas des deux en même temps, il occupe une seule enveloppe à la fois, l'autre étant vide et sans moindre signe de vie.
Donc généralement il cache le Corps non occupé et ménent sa vie tranquillement dans le corps occupé, Ils sont également maître dans l'illusions, utilisant donc ce Don si néecéssaire pour se défendre ou se cacher.

Si une des coquilles meurt alors l'Havyec restera dans la restante en formant une autre au bout de 3 mois, il meurt seulement réellement si les deux coquiles meurent, voilà tout.


[ Présentation de la première coquille : ]

Nom : Il présente toujours son nom comme " Holmes " mais tout le monde sait que c'est faux, comment ? C'est évident vu le sourire surnois qu'il étire toujours quand il le prononce, mais jamais, Ô grand jamais il donnera le bon, cela l'amuse de prendre ce nom.

Prénom : Il dit se prénommer William, mais est-ce vrais ? Les amis de longues dates que détien ce jeune homme semble être d'accord à ce sujet, puisqu'il n'a jamais donné de faille dessus, pas un sourire, un ton de voix moqueur ou autres genres de choses qu'il peut faire lorsqu'il dit son faux nom..

Age : Il semble avoir 26 voir 30 ans au vus des traits sur son visage qui caractérise cette phase, mais vu que cela semble être un sujet Tabou, il n'évoque jamais son vrais âge..

Race : On ne va pas chercher loin à ce niveau là, c'est un Humain pur.

Sexe : Comme j'utilise le pronom " Il " depuis tout à l'heure c'est logique de dire que c'est un homme, surtout au vu du visage et autres traits physique que comporte un homme Humain.

Emploi/loisir : Il est sans aucun doutes un détective et pas n'importe le quel, Un de Mirit, connu pour gérer des meurtres très complexe et lié à la magie mais ce n'est pas tout, il s'occupe aussi des gens possédé, étant lui même un exorciste très connus dans sa nation.

Statut : Il est célibataire, après tout quel femme ou homme voudrait d'un Homme aussi Narcisique..


[ Description de sa personnalité : ]

William est sans aucun doute et je dis bien, sans aucun doute, la personne la plus narcissique de Mirit, il ne peut même pas s'empécher de regarder son reflet quand il apparait, peu importe la matière sur lequel il est, le temps qu'il dure ou encore s'il doit arrêter une discussion afin de regarder, c'est une manie qu'il a, se mettant tout de suite à se recoiffer si quelques choses ne va pas, bien sûr il ne fait pas ça s'il est sur une affaire ou dans une situation importante, il sait se maintenir un minimum !

Il peut aussi se montrer assez manipulateur, n'hésitant pas du tout à user de ses compétences ou de l'état d'une victime en vie pour faire ce qu'il lui chante, faisant donc de lui quelqu'un qui est peu apprécie malgré ses performances impressionnantes.
Néanmoins, peu savent que William n'est capable de manipuler que les gens qu'il ne connait pas, s'il connait la situation de la victime ou la personne il sera trop vite attaché à celle-ci pour pouvoir la manipuler à sa guise, c'est pour ça que la nation limite cela en le forçant à questionner lui même les victimes à 100% vierge dans le meurtre, selon leurs antécédents et les informations que Mirit à sur ceux, ils les mettent  dans des cases ou William devra réagir, dépendant donc de tout ça..

Et n'oublions pas son cher côté joueur, caractérisant ainsi bien le perssonage avec un air moqueur et joueur, se payant la tête de tout le monde sans aucune gêne, si bien que certaines personnes ont essayé de s'en prendre à lui ce qui a directement laissez l'entrée en scène du sérieux de l'homme, venant écraser literalement tout ceux qu'il perçoit comme ennemie à cette heure, s'en sortant toujours en disant " Je n'ai fait que revoyé vos envies et vos coups tel un miroir ".
Mais au final, Mister " Holmes " reste très humains et très bon avec ses connaissances, il réagit juste mal avec les gens qu'il ne connait pas, mais retenons également que William est très émotif que ça soit vers des remarques mal placé ou autre, au final il a aussi cette genre d'humanité. Il est juste très stratège et méfiant envers tout ceux qu'il ne connait pas, mais il restera toujours avec des limites...

[ Description physique : ]

William étant très narcissique à un physique très bien conçu dans tout les détails, tout à sa place sur lui et les choses sont choisi pour qu'il soit mit en valeur et soient au centre des regards.
Mais bon commençons donc par le début de cette description, le style véstimentaires qui chez notre cher détective est très coloré et fait main ainsi que sur mesure.

Commonçons alors par parler de son " haut " qui est composé d'une longue veste grise allant jusqu'à ses chevilles, au touché on peut facilement remarqué qu'il est fait dans une texture des plus douce, le coton, ce qui lui permet en temps froid de maitenir une tempérute des plus correct et bonne, on peut bien sûr fermer ce manteau mais seulement à l'aide de plusieurs fils et trou fait pour faire des noeux, un au cou, un au niveau des pectauraux et un autre au niveau de la taille.
Dérrière ce " manteau " se trouve alors une chemise de pirate, de couleurs noire et aux boutons fait d'un bois de chêne, cette chemise semble n'être qu'un modèle parmis tant d'autres dans le garde-robe du jeune détective et dérrière cette chemise au manches toujours assez écarté des poignets, se trouve deux mini arbalète, la chemise est donc choisis pour une raison assez spécial quand on s'y penche, pour  ses manches au niveau des poignets qui peuvent être ouverte en déliant un simple fil.
Permettant donc à William d'utilisé ses carreaux remplis d'eau bénite sans causer de dégats à son vétu mais, certe un carreau est posé sur la mini arbalète mais et les réserves ? C'est simple, elles sont sur la ceinture du jeune homme, posé dans deux étuis différent qui sont sur les flancs de l'homme donc, aux nombres de 8 dans chacun et ce ne sont pas les seuls armes que possède William. Pour revenir à la veste, elle couvre parfaitement sur le dos le fourreau d'une rapière en argent, laissant donc l'homme sortir cette arme facilement et ce n'est pas la seul chose que la veste cache, elle cache également des fioles d'eau bênite dans des poches ainsi qu'un carnet, une plume et un pot d'encre à tempe.

Enfin, on peut facilement dire que le haut de l'homme lui donne un vrais armement, mais le bas fait de même ? Eh bien non, le bas est juste un simple pantalon et des semelles, rien d'autre, c'est assez décevant, mais c'est comme ça..

Maitenant venons-en aux détails ésthetique désormais,  car oui ce n'est pas tout mais il vaut mieux séparer détails estétique de détails d'armements.
Alors, commençons par le visage, qui est bien amusant car comme quelques bouffons, William à de déssiné sur ses joues deux grands trèfle, qu'il retire avant d'aller dormir et dessine avant de sortir chez lui, ils se retirent à la pluie ce qui fait que le Détective déteste être en dessous de celle-ci, se mettant tout de suite à l'abris quand cela arrive et il le fait généralement sous la capuche de son " manteau ", bien que cela gâche ses cheveux bruns mit en arrière de façon à ce que rien ne trouble sa vision formé de ces yeux à l'iris vert émeraude.
Le reste de son visage est normal, des sourcils fin tout comme les cils de l'homme, un nez tout petit et des lèvres fines pour finir, mais aucun poil ne se trouve sur le visage ou le corps de Mister " Holmes. "

Passons aux accésoires qui ne sont que peu, une amulette en chaine de fer et au désign de trèfle remplis d'un liquide assez gris, étant toujours mit autour du cou et en deuxième accésoire une bague à la pierre de lapis lazuli, étant porté sur l'index de la main gauche mais caché en premier lieux par des gangs blancs que portent toujours notre cher William.

C'est tout pour le physique.

[ Histoire du personnage : ]

Maitenant que nous avons finis le physique, le mental et la description générale, passons à l'histoire de cet homme, une qui est tout à fait normal dans les grandes nations, même si peu voient cela, après tout quel personne serait intérréssé par un enfant des bas quartié...

Mais savez-vous au moin ce que sont les bas quartier ? Non ? Alors laissez-moi vous expliquez, les bas quartiers sont les quartiers des pauvres dans une nation, étant donc mal famé et évitez par tout ceux qui n'y sont pas car ils sont dit " Dangereux " et Mirit n'échappe pas à la règle de ce genre de quartier car certe il y sûrement beaucoup de gardes à surveiller tout cela, mais ils n'ont pas des yeux partout et le mal lui se produis partout, donc pendant que les Gardes pensent avoir finit leurs journées en ayant sauvé plusieurs vies, il oublie que partout autour se trouve le même style de choses...
Mais bon, revenons donc à l'histoire même de William et non de ce qu'il a pu se passer.

Mister H à donc toujours était un enfant dont la vie n'était pas si facile, la nourriture pouvait manquer et la petite famille pouvait passer quelques jours sans manger, puisque des brutes s'amusaient bien à venir leurs prendres ce qu'ils avaient récolté à la sueur de leurs front n'osant jamais voler ou faire quoi que ce soit contre la Loi, après tout on est à Mirit, une nation ou les gens doivent être cadré sinon ils sont vite évité et pour des paysans il vaut mieux avoir des manières iréprochable afin d'obtenir sa paye et pouvoir nourirre sa famille, néanmoins les paysans n'ont pas souvent la chance de rester et les parents de Wiwi n'échappent pas à la règle, allant de boulot en boulots.

Mais au bout de l'adolescence, notre protagoniste a compris beaucoup de choses et il a finit par agir pour sa famille, manipulant alors plusieurs personnes au fil et à mesure du temps, les faisant se mettre les uns contre les autres avant de reprendre tout ce qu'ils avaient pu prendre, faisant ainsi s'arrêter les jours sans nourriture et quand il ne s'en sortait pas dans sa tentative et que les poings étaient levé, prêt à cogner. Il se mettait à pleurer et a crier, les adultes non loin arrivant pour le défendre et s'il n'y en avait pas, il fuyait tout simplement.
Mais au fil du temps, en se tissant cette personnalitée il a aussi appris à analyser pour agir en conséquences, mais toutes choses à évidemment une fin et c'est là qu'un jour il a était trop loin, tentant de s'en prendre à un soldat qui a finis par se rendre compte de la supercherie, venant donc arrêter le jeune homme très rapidement, étant considéré bien vite comme un certains " criminels ".

Mais au lieux de le faire croupir en prison, sans que sa famille ne vienne le voir par peur des représailles en  étant donc prête à l'oublier lui qui avait tant pour eux, un homme haut placé lui  a rendu visite et à finir par faire le choix de lui imposer ce métier en peine, même si c'était plus pour que le jeune homme se servent de ses dons pour servir la Nation, il n'avait donc pas le droit de revoir sa famille ou  de voler encore, il avait le droit d'élucider des meurtres simple au début et d'autres genre d'affaire du même genre, même s'il a vomis plusieurs fois au début, il avait une certaines détermination dans cela, après tout c'est tout ce qu'il lui réstait et ainsi de fil en aiguille il c'est habitué à cette vie, ne faisant même plus ça pour obligation mais parce-qu'il le désire, qu'il aime cela, qu'il veut pratiquer ses enquêtes encore et encore...

Ce qui ammène donc maitenant à sa progression jusqu'à son rang d'enquéteur sur les meurtres lié à la magie ou autre, comment est-ce possible qu'il soit arrivé là ? C'est grâce à sa plus grosse affaire, elle était classé normal, un corps mutilé et comme dévoré de partout, laissant même peu de chair dessus.
Mais William, habitué qu'il est n'a pas jugé ça sur un coup des animaux de la fôret bêtement, non, il savait très bien que même si le sang venait de là-bas les traces était brouillon, comme si quelqu'un avait trainé le corps en laissant la tête au sol seulement et non que ce soit la victime qui aurrait essayé de s'échapper d'une menace, de plus quel animal aurait pu croquer tellement la chair, même si la personne ou la chose qui a fait ça à essayé de masquer la largeur du truc qui à croqué cette chair, donant des coup de lame pour réduire.

Mais elle n'a sûrement pas pensé  aux marques de crocs sur l'os de la personne, d'une dentition non humain ni animale dans le coin, en cherchant un peu plus on peux aussi trouver des coups de griffes sur certains os caché par la chair autour..
Et ils ont était fait alors que la chair avant était toujours présente, ça se voir au fait que les bouts encore présent ont les même traces que vers la griffe, et vous savez comme moi qu'il est imposible qu'un animal ayent aussi profondément dans le corps avec de simples griffes.

En allant dans la fôret il a trouvé le sang gisant sur l'herbe et d'un arbre ou il est plus abbondant, n'importe qui pourrait penser qu'il c'est appuyé ici, mais c'est faux, il c'est fait aggressé ici avant de rester au sol en se faisant dévoré par une bête, comment le savoir ? Cela ce voit à l'écorce habimé de l'arbre et on peut également savoir que la chose est lourde et forte vu cela.

En faisant quelques recherches on peut trouver sur quelques branches bien enfuit des morceaux de vêtements déchiré non par une arme  ou des griffes, mais comme si quelqu'un avait grossi d'un coup et grandi, faisant que les vêtement se déchire par leurs petites tailles, ça se remarques vu la déformation de leurs répartion, Une arme, un outil ou des griffes auraient était plus dans un style de ligne..

Avec tout ça il est certifié que la personne qui à fait ça n'est pas humaine ou d'une race qu'on connait forcément, en faisant des recherches il c'est plus penché vers la magie mais sait qu'aucune ne correspondait, il a alors finit par tomber sur les loups garoup et tout collait, il a alors attendu lors d'une pleine lune dans la fôret accompagné de gardes, un haut placé est alors arrivé et à finit par se transformer devant tout ce petit monde caché, priant juste avant en demandant pardon, c'est alors qu'il c'est fait tué par les garder et que Mister Holmes c'est prit de plaisir avec ce genres d'affaires, les pratiquant désormais avec un large sourire et même jusqu'à ce jour.



[ La présentation de la seconde coquille : ]
Nom : Le nom de l'homme c'est perdu dans le temps, sa mémoire lui a joué plusieurs tours dessus, du moin au dire de celui-ci, peut-être qu'il ne veut tout simplement pas le dire.

Prénom : Son prénom bien que très peu connu, est celui d'Elhal, il ne le fait pas connaître en le disant au grand public, préférant se présenter sous un surnom qui est dû à sa vie de religieux, il est donc dit comme " Le dicteur " dans toutes conversartions à lui..

Age : Il semble avoir dans les 60 ans, étant donc ainsi un homme bien vieux et assez chanceux d'avoir survécu jusqu'ici..

Race : Le vieil homme est un Humain, tout ce qu'il y a de plus normal.

Sexe : C'est un homme et cela est bien caractérisé par son physique.

Emploi/loisir :

L'emploi de notre cher Dicteur est d'être écrivain, il écrit de tout les genres et laisse ses livres être connus dans tout bedragoth, il est d'ailleurs très proche de sa communautée, les laissant voter par une pancarte affiché dans les toutes les grandes villes pour reprendre ensuite celle-ci et prenant donc le sujet le plus voté..

Ses loisirs quand à eux sont les jeux de stratégie et d'écrire en buvant une bonne infusion de thé à la fleur de camomille.

Statut : Il est célibataire et aucune femme ne semble le séduire réellement..

[ Description de sa personnalité : ]
Le vieux Elhal est quelqu'un à la personnalitée semblant fortement construire à travers le temps, étant donc très sage et ayant beaucoup de connaissance aquise lors de lecture ou de voyage dans son jeune âge, pour certains il est quelqu'un qu'il faut suivre impérativement mais détrompez-vous, le vieil homme n'est que mauvais ou toute choses autre que l'écriture, bien qu'il connait la théorie de toute cela, sa maladresse semble toujours le rattraper, ou bien ses sentiments, car en effet, malgrés son âge il semble avoir gardé en lui une hyper émotivitée, le faisant ainsi autant défaut que sa maladresse qui est pour lui bien pire maitenant vu l'âge qui s'accumule, mais heuresement il a toujours aimé aider les gens et ses douleurs lui permettent alors d'embaucher de pauvres femme et de pauvres hommes dans la rues pour en faire des servant entre guillemet car il les traitent plus comme des fidèles membres de sa famille et eux lui sont infinement gratifiant pour le toit, la chambre, la nourriture, la sécuritée et le salaire bien sûr.

Beaucoup après avoir quitter l'homme se reconstruisent un vie saine et relate qu'il a était un ange dans leurs vies, qu'il était toujours trés attaché à eux et qu'il s'occupait des malades malgrès ses douleurs au dos. ils relatent également que tout ce qu'il avait faire était de faire le ménage et la cuisine ansi que l'aider parfois, mais rien d'autre. il ne les obligeait d'ailleurs pas de faire quelques choses si la fatigue les gagnaient, demandant tout de suite qu'ils ayent se reposer dans leurs chambre luxueuse pour ensuite qu'il fasse le boulot même s'il prend du retard dans sont travail et que cela lui crée des douleurs..

Et même maintenant, la situation est la même, car faisant parti de l'orde hospitalier du Saint-duché ou il se trouve, il continue d'éfféctuer cela et c'est là que ses collègues ainsi que ses lecteur trouvent charmant ce bon Monsieur..

[ Description  physique : ]

Le Dicteur est assez atypique physiquement parlant, car bien qu'il soit vieux, il garde toute de même un certain style bien à lui, qu'on ne peut pas placer, il trouve cela même idiot qu'à un certain âge, il devrait changer de style pour un plus adéquoi à son âge.

Il est alors habillé d'un long manteau de couleur vert avec des lignes jaunes délimitant ses extrémitées. Le manteau semble d'aillleurs cousu à la main vu l'effet qu'il produit au touché, un effet très doux et qui semble maintenir beaucoup d'application, d'amour, de temps et de larmes ou rires dedans, il a une histoire comme tout les objets que possède l'homme et c'est ce qui est intéréssant, car il peut très bien les raconter en discutant simplement avec un inconnu et par des dires ou on sent de la vrais applications..

Mais enfin, revenons au design de ce manteau qu'il semble capable de fermer par des boutons en bois, avec un format de gouttes, rapellant ainsi les gouttes d'encre à l'homme à chaque fois qu'il les regardent, une plume étant déssiné sur l'épaule de l'habit, rappelant encore une fois son métier dans le grand duché, le blason de L'ordre hospitalier se retrouvant quand à lui dans le dos de celui-ci, surnom de l'homme étant en dessous ce qu'il le fait être rapidement reconnu par tous et toutes..

Quand il ferme le manteau, celui-ci fait alors penser à une robe qui descend jusqu'à ses pieds et qui contien quelques poches ainsi que ces particuliaritée énoncée plus haut, mais en ouvrant on trouve sur l'homme une simple chemise sur mesure ainsi qu'un pantalon et des chaussures donc..

Mais bon généralement, il reste fermé, accompagné d'une sacoche contenant des feuille, des plumes, de l'encre ou encore des livres écrits avec lesquels il va passer du temps si personne ne vient lui parler..

Enfin, pour continuer, allons regarder son visage assez frippé et usé par le temps, composé par un simple front, des yeux verts assez profond qui exprime une certaine sagesse, un simple nez, de fines lèvres entouré d'une large barbes barche toujours arrangé alors qu'il sort de son manoir, de cheveux blancs assez court et mit en arrière parmis la capuche du manteau et enfin des cernes sous les yeux de l'homme ainsi que des rides d'expression en tout genre, voilà donc tout..

[ Histoire du corps : ]

<<   La biographie du Dicteur.
Chapitre 1 : Le début.

" La nuit est froide, le vent souffle comme s'il exprimait les cries d'agonies qu'il avait récolté pendant la journée, semblant lui même souffrir pour tout ces gens qui voient la porte de leurs vies se fermer dû à un combat, un meurtre ou une maladie, mais c'est son rôle d'emporter toute ses pauvres âmes.
Il sait lui même qu'ils avaient des familles, des amies et bien d'autres choses, pleurant ainsi à leurs noms, jusqu'à ce qu 'il entendit des cries alors qu'il passait près d'une maisonette, des cries pur  pas loin de là ou il passait, voyant ainsi à travers la fenêtre de l'étage, un enfant, un nouveau-né, encore recouvert du liquide sacré qui provient du ventre de sa mère et de sa descente en son corps, toutefois bien que l'enfant pleurait et criait pour exprimer la vie qu'il venait de recevoir, La femme elle était inerte sur son propre lit, le liquide de sa vie étant entrain de tâché les draps qu'elle occupait, les sages femmes autour ayant alors le bébé en leurs mains pendant que le silence régnait, elles savaient et sentaient que l'âme de la Dame allait devoir quitter ce corps si doux qui venait de donner la vie et elle étaient entrain d'offrir un silence de repos à cette âme..
C'est donc à ce moment que par une fenêtre ouverte, le vent se glisse tel un serpent qui se dirige vers sa nourriture, faisant s'envoler feuilles vierge avec lui et plume teinter d'encre, venant d'un coup et en quelques secondes ressortir ensuite, emportant avec lui l'âme douce et frêle d'une pauvre Dame qui venait d'offrir sa vie au ciel  en ouvrant la porte de vie de son propre enfant.."

Chapitre 2 : L'enfance.

" Les sages femmes ont après cette scène alors agis, prenant doucement l'enfant avec elle en quittant la pièce, prévenant alors les autres membres de l'ordre Hospitalier qui se sont donc occupé du corps de la femme, l'emmenant à une fausse commune ou elle finit donc sans peine, l'ordre des parleur étant présent alors à ce moment, récitant en coeur une prière à la douce âme de cette femme..

Pendant ce temps, L'ordre Hospitalier recherche le père de l'enfant mais se rend bien vite compte que celui-ci n'est plus, il a fuit de chez lui selon certains proche de la famille, le petit Elhal restant ainsi sans mère et sans père, mais est-ce vraiment mal ? Non, c'est même peut-être la meilleur chose qu'il pouvait lui arriver, après tout, le Père était peut-être ivrogne et violent ? La mère folle allié dû à son mari et à sa vie ?
Et puis, aucun des deux n'aurait pu lui offrir une éducation alors que sa nouvelle famille pourrait ? Oui, il faut se dire ça car c'est la véritée qui arrive..

Puisque en effet, L'enfant fut receuilli par une des femmes sages qui était assez bien placé dans l'ordre.
Au début, il a été rude pour la femme d'élever le petit, car il avait un palet très différent étant bébé, le seul lait qu'il désirait boire était du lait de chèvre, un lait rare et pas questions pour le jeune homme de boire un mélange de lait de chèvre et de vache, non, le seul qu'il désirait boire était celui de chèvre et pur, faisant ainsi à la femme couter beaucoup mais ça ne lui apportait pas, parce-que pour elle, ce petit était envoyé du ciel, elle ne pouvait avoir d'enfant et avais pourtant beaucoup essayé, elle savait que ses prières avaient était entendue et n'allait pas décevoir celui qu'elle prie avec tant de ferveur, même si un certain remord s'installais en elle, car pour envoyer ce cadeau, ses prières avait dû tuer une femme innocente en retour, sauf qu'ils n'ont pas durée, car elle a caché ses fautes sous un mensonge, une toile, qui disait que c'était mieux ainsi, élévant alors le petit tout de même, lui cachant la véritée en le laissant aller au cours sur lesquel elle dépense également, travaillant ainsi plus pour payer tout cela mais au final, tout deux ont réussis sans vraiment de complication, la femme se reposant enfin aux 18 ans du jeune homme, puisqu'il s'arrête enfin dans ses études, se lançant directement dans l'écriture des livres car il révait toujours d'un rêve ou il était plongé dans l'encre, ayant traduis cela par une envie de son âme se mettant au service de celle-ci donc.

Chapitre 3 : La plume qui se forme..
Il publia  un livre et un autre sans succés, se demandant ce qu'il manque, car ce n'est pas l'originalité ou l'inspiration, non, cela y était mais, qu'est ce qu'il n'y est pas alors ?
Il se posa la question plusieurs jours avant de trouver une réponse à l'aide de la femme qui l'a élevé, ce qu'y manquait était tout simplement du vécu, oui du vécu, c'est ça, il manque cette goutte de dynamisme, de dominance sur le sujet et c'est ainsi qu'il s'y lança alors, pendant des années, il parcouru le monde avant de revenir sur ses terres à 36 ans..
La première chose qu'il a fait à était alors de se mettre à écrire de tout, d'horreur, de fantasy, sur les autres races et avec sagesse, ne sortant plus de sa créativitée, publiant ainsi livre sur livres qui ce sont fait connaître de partout, des gens ne faisant qu'en parler et au final de bouches à oreilles le jeune homme est devenu très connus et riche ainsi qu'adoré, mais il y a toujours des plumes de corbeau dans la vie, car sa mère adoptive finit par mourir, elle était gravement malade mais ne l'a révélé à personne, sa mort à était, un choc pour tout l'ordre ainsi que son entourage.
Le premié qui l'a découvert et son propre fils adoptif qui a beaucoup pleuré devant cette scène ou elle était habillé d'une robe et assise sur une chaise en regardant la fenêtre en souriant doucement au soleil qui lui caressait la joue comme si c'était son propre Dieu qui le faisait, elle était figé dans le temps et c'est ce qui à fait le plus de mal au jeune, qui était au sol à l'entrée.

Les voisins eux sont arrivé également et ce sont mit dans le plus grand des silences à reculer l'homme d'abord, appelant ensuite l'ordre pour s'occuper du corps, en ressortant avec, ils ont également donné une envellope ou la femme disait ses dernières paroles en forme de poéme, elle disait s'en vouloir de ce qu'elle a fait, de prier tellement jusqu'à ce qu'une mort soit venue, elle exprimait son plus grand pardon et disait que la seul chose qui la faisait sourire malgrés ces remords étaient son enfant, le remerciant de lui avoir tenue compagnie et lui légant tout ce qu'elle avait...

Chapitre 4 : Une suite vers l'aide et la réalitée :

Le dicteur qui venait d'être surnommé comme ça ne tomba pas malgrès la tristesse épharente qui l'habitait à cette époque, non, il continua en souriant, ne voulant plus pleurer devant les tendres yeux de ses deux mères mortes, même s'il  n'en connaisait qu'une qui lui avait caché qu'elle n'était pas la vraie, peu importe, elle continue à être celle qui l'a toujours aidé, c'est donc comme ça qu'il en est venue à rejoindre l'ordre, sachant ce que cela fait, il voulait également aider et c'est ce qu'il a fait, montant vite dans l'ordre Hospitalier tout en continuant ses livres et aux fils des ans c'est ainsi qu'on arrive à maitenant ou ses actions actuels sont d'aider des gens dans la Rue d'une manière ou ils finissent par se reconstruire une vie. >>

*Ceci est présenté comme livre que vous pourrez trouver Irp même si c'est désormais un livre assez vieux, qui sait, Elhal pourrait vous en donner un.*


Dernière édition par Mir_Kyu le Sam 8 Sep - 12:39, édité 1 fois
avatar
Mir_Kyu

Messages : 31
Date d'inscription : 11/03/2017

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: William Holmes / Elhal.
Age: 26/60
Race: Havyec/humains.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Harvyec [ Reroll ]

Message par Almastos23 le Ven 7 Sep - 12:50

accepted for me
avatar
Almastos23
Modérateur
Modérateur

Messages : 397
Date d'inscription : 20/06/2017
Age : 18
Localisation : Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Harvyec [ Reroll ]

Message par Anathos le Dim 9 Sep - 2:36

Good

_________________
avatar
Anathos
Développeur
Développeur

Messages : 133
Date d'inscription : 18/01/2017
Age : 21
Localisation : Paris

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Aegor Baeralor
Age: 65 ans
Race: Humain

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Harvyec [ Reroll ]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum