[candidature] Nayelch, une histoire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[candidature] Nayelch, une histoire?

Message par .:Nayelch:. le Mar 4 Juil - 11:27

Hors RolePlay : (Présentation de votre petite personne)

Prénom : Jules
Age : 18
Emploi/loisir : écrire (ba voui x)), lire, joué
Date d'anniversaire : 03/03/99
Expérience de Rôle Play : Sur des forums, j’ai déjà été 1ans sur un forum Rp LGDC, et après un peu sur des Rp médiévaux (actuellement sur [données supprimées]). Sinon pas énormément, et pas du tout sur Minecraft.(d'ailleur je ne sais pas vraiment quoi faire quand je serai validé)

Role Play : (Présentation de votre personnage)

Nom : Pendcrate
Prénom : Nayelch
Age : 19
Race : Humain
Sexe : Masculin
Emploi/loisir : Il était écrivain, maintenant il ne peut plus mais ecrit quand même. Il aime bien les animaux également.
Statut :


Description de sa personnalité :
Il aime voir le bon côté chaque personne qu’il rencontre tout en essayant de se cacher leurs mauvais côtés. C’est pourquoi il a tendance a être légèrement manipulable (il est jeune aussi). Néanmoins, il est Très hautain, car se pensant supérieur. Pourquoi ? Car il recherche La perfection, ce qui d’après lui le rapproche d’elle.


Description physique :

Il est de taille moyenne, assez faible physiquement par rapport aux autres personnes de son âge. Il a les cheveux blancs aux reflets violet nuit. Ses yeux sont violet très claires (ca n’est pas bien rendu sur le dessin) et celui de gauche porte un tatouage noir qui entoure son œil sous la forme de quatre dents de tailles différentes. Pour le reste, il n’a pas de cicatrices autres que celle qu’il a dans la paume de la main, et qui selon les moments (expliquer dans histoire) se veine de noir, parfois toute la main, tout le bras, et rarement plus.

Histoire du personnage :

Nayelch est né dans une famille simple de tailleurs
Il fut intéressé par l’écriture à un très jeune âge, car il lisait beaucoup
Un jour, il trouva un livre, mais quand il le prit, celui-ci le piqua dans la paume de la main, puis changea  et se veina de rouge. Le nom de Nayelch s’écrivit dessus.
Et après cet évènement, tout ce qu'il écrivait désormais disparaissait, et devenait réel. Puis le réel disparaissait à son tour quelques minutes plus tard dans une pluie d'encre et se lettres. C'était plus une malédiction qu'un don, mais il décida d'essayer d'utiliser son pouvoir pour faire le bien en espérant trouver un jour un moyen d'écrire a nouveau normalement.
Un jour, quelques mois plus tard il trouva une voyante qui lui expliqua qu'il devait utiliser son sang pour écrire, et pour écrire dans le livre.
Et que si il faisait ainsi, ses écrits perdureraient aussi longtemps que le monde.
Il essaya, et en effet, elle n'avait pas menti, les mots ne disparaissaient plus
Mais très vite Nayelch se rendit compte que ce qu'il écrivait devenaient toujours réels et que les objets ou personnages devenues réels ne disparaissaient plus non plus.
Nayelch se résolut donc à accepter cette malédiction.
C'est alors qu’il créa, Ignis , Reality, Relativity, Tears et bien d'autres humain parcourant le monde. (J’ai une fiche pour deux d’entre eux d’ailleurs)
Mais tous sont lires à leurs lettres. Un jour, Nayelch a trouvé un livre expliquant ceci:
-Le sang donné est rendu si les lettres sont brulées.
-L'auteur peut devenir de plus en plus faible et mourir si il donne trop de sang.
-Les Letriniens (les versions réels des écrits d'après se que Nayelch avait compris) ne peuvent mourir que si leurs lettres sont brulés, autrement elles renaîtront.
-Si l'auteur meurt, Les Letriniens ne pourrons plus mourir, quoi qu'il advienne.
Nayelch, malgré ces avertissements, continua d'écrire avec son sang une fois par lune.
Mais pour survivre... il devra sacrifier certains de ses personnages, et leur cacher l’existence de leur immortalité....



Images:
Les deux dessins ne sont pas de moi, en plus il ne sont pas de style médiéval, mais si c'est si important je peut en avoir^^ (ce sont juste les habits.)



Dernière édition par .:Nayelch:. le Mar 4 Juil - 12:51, édité 4 fois (Raison : Presentaions)
avatar
.:Nayelch:.

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par baligrys le Mar 4 Juil - 15:13

Le personnage est très intéressant mais a mon sens pas jouable, car ses capacités ne sont pas reproductibles en jeu ( faire apparaître matériellement des choses écrites ), je vois plus ton personnage comme le héros d'une légende ou d'un récit, donc essaye de voir pour un autre rp.
Je verrai bien par exemple un descendant de Nayelch, essayant de réunir les écrits de son ancêtre pour d’obscures raisons.
Et je trouve ca bizarre qu''un fils de tailleur sache écrire, c'est pas vraiment une profession de bourgeois, ou alors une grande famille de tailleurs émérites et non une "famille simple".
avatar
baligrys

Messages : 280
Date d'inscription : 13/06/2017
Localisation : Paris // Tours // Lyon

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Kisto de Nodonde
Age: 39
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par Borila le Mar 4 Juil - 15:21

Baligrys a tout dit. ^^ Il faut que tu fasses un personnage qui s'adapte et qui soit cohérant au jeu. Malgré tout, c'était très agréable à lire ! Smile
avatar
Borila

Messages : 402
Date d'inscription : 17/06/2017
Age : 16
Localisation : Québec

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Vidwulf Silverlocke
Age: 27 ans
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par .:Nayelch:. le Mar 4 Juil - 15:57

ha! ba , l'idée de l’ancêtre est cool, mais je peut plutôt joué l'un de ses personnages? (c'est plus simple pour moi)


Dernière édition par .:Nayelch:. le Mar 4 Juil - 17:28, édité 1 fois
avatar
.:Nayelch:.

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par .:Nayelch:. le Mar 4 Juil - 17:28

Bonne chance pour la lecture:




Formulaire de postulat au poste d'aventurier:

Nom: Faïel

Prénom: Valandil

Surnom: Black Tears

Age: 28

Sexe: homme

Race: Homme


Description :
Il est grand, porte une cape, a souvent un bâton de marche et toujours sa guitare sur lui. Il a les cheveux noir aux reflets bleutés. Ses yeux on des traces noirs en forme de lames sous ceux-ci.
Il a une cicatrice sur les mais, souvenir de l'escalade de la montagne

Description de sa personnalité :
Rapport du postulant 4 pour le poste de d’aventurier par Rouventuel :
Caractère :
Le postulant Valandil a l’air très agréable, d’apparence très calme, il peut pourtant se révéler très agressif tout en cherchant toujours à se contrôler. Il déteste « perdre le contrôle » pour reprendre son expression, mais cela arrive rarement. Il est très attirer par la gente féminine de ce que j’ai pu observer, ce qui ne semble pas le déranger le moins du monde. Aussi il ne s’en cache pas.
Pourtant quand il est seul – ou pense l’être – il est plutôt rêveur, et très mal organisé. Il semble être en permanence dans ses pensées et apparait comme maladroit et désorganisé. Il tien apparemment un carnet ou il note des phrases étranges dont je n’ai pas compris le sens réel. Comme « L’art d’être un guerrier est la seule façon d’équilibrer la terreur d’être un homme, par la merveille d’être un homme ».
Celle-ci était écrite sur la couverture.
Le reste du temps, il semble très à l’aise dans les relations sociales, et très ….parfait ! Je ne sais pas comment un tel changement s’opère, mais quand il sort de sa solitude, il se met à penser consciencieusement a tout ce qui l’entoure, il ne rate jamais rien, et est très sur de lui. Dans ses relations, il essaye de faire preuve d’humour et de bonne fois pour se faire apprécier.
Pourtant, il a peux d’amis car il juge très rapidement et facilement et trois catégories :
- Bon à rien
- Intéressant
- Pareil que lui
Et donc, j’ai cru remarquer que ses rares vrais amis lui permettent de se comporté de la même façon que lorsqu’il est seul. Ainsi il aimera les observé, les aider et discuter avec eux longuement. Mais il sera très rêveur, et comme je l’aie déjà dit maladroit.
Enfin, lors des périodes de danger, il me semble qu’il est extrêmement perspicace, mais essayera toujours de trouvé la manière la plus douce de combattre. Pourtant, si cette méthode venait à échoué, il ne montrerait plus aucune pitié.

Signer ;
Le ninja du conseil, Rouventuel

Histoire du personnage :
« Bon…. » Commença l’elfe « pour que vous vous joigniez à nous, il faudrait que vous nous parliez d’abord de votre histoire… »
Valandil se détendit dans son fauteuil et répondit sereinement :
« Elle est assez longue…et compliqué à comprendre…vous êtes sur de vouloir vous donner cette peine ? »
L’homme le dévisagea avec un regard mauvais
Valandil comprit qu’il n’avait pas le choix, et commença son récit :
« Je suis né à Laz. Vous ne connaissez certainement pas ce nom car c’est un fort petit village….il n’existe peut-être même plus à l’heure qu’il est. Quand je dis je suis né, c’est vrai, mais je n’étais pas seul. J’avais un frère jumeau. On nous appela Valandil, et Balandil. » Il sourit « oui ! Hehehe…je sais ça fait un peu nain comme noms. » Puis il continua plus sérieusement. « Nous fument donc très bien élever, et habituer aux travaux manuel pour aider nos parent. Ils étaient boulangers, mais cela ne signifiait pas pour autant leur illettrisme. Au contraire, ils étaient…du moins ils paraissaient très heureux d’avoir eu des jumeaux et avaient pour nous de grandes ambitions. Je me souviens de me mère nous disant « n’oublier pas que c’est votre union qui fait, et fera votre force »….Et elle avait raison ! Nous étions comme les cinq doigts de la main. Nous étudions et travaillons également ensemble. Lors de nos temps libres, nous partions dans la forêt alentour, et nous chassions, grimpions au arbre…on nous allongions simplement dans la prairie » Une larme coula sur la joue de Valandil, et il l’essuya aussitôt, faisant mine de se gratter l’œil. «Et plus tard, nous sommes dans la petite ville de Dern, toujours ensemble.
Ce fut au sein de cette petite ville fortifié que nous commençâmes à chacun apprécier quelque chose de différent. Quand je préférais aller m’entrainer cher un luthier a joué du violon et du luth, mon frère lui préféra s’entrainer au combat. Nous en avions beaucoup parlé, mais au final cela ne nous avez posé aucun problèmes et nous étions resté très unis.
Je passais donc souvent le voir à ses entrainement et le regardait expérimenter des technique de combats complexe. En le voyant, je m’imaginais un papillon, virevoltants gaiment….
Quant à moi, je rendais de plus en plus visite à mon maitre de musique, même à la défaveur de mes études. Mon maitre savait jouer, mais également confectionner des instruments. Il avait d’ailleurs crée une sorte de luth assez grand et beau qu’il avait nommé L’Eclair à cause de sa forme ciseler, produisant des sons puissants et brefs, et des sons doux et très longs. J’aimais beaucoup joué de cet instrument, et j’espérais pouvoir lui acheter un jour.
Quelques années passèrent, et nous étions devenus assez célèbre dans la ville comme le duo Coupebrise. C’était un nom à l’image des habitants de la ville, poétique.
Un jour ou nous étions tous les deux allers dans une forêt avec un professeur d’alchimie. Celui-ci essayait de nous montrer les fondements anciens de l’alchimie, à la recherche de la lumière. C’est pourquoi il nous avait emmenés dans une forêt dense. Il faisait frai, mais le vent n’était pas à notre faveur. Et il fallut que nous nous trouvions à deux pas d’un camp d’orc.
Ils nous attaquèrent par surprise, et nous capturèrent. Mon frère ne put même pas se défendre.
Je me réveillais dans une cage, à la tombée de la nuit, au milieu du village. Et je vis….Mon frère…les gobelins étaient en train de le trainer vers un grand feu au milieu de camp….Ils….l’embrochèrent…le firent rôtir….comme un vulgaire poulet….JE pense qu’il mourut rapidement. Mais moi, je soufrais tellement…je n’arrivais même pas à exprimer cette souffrance. Je m’évanouis, et je fus réveiller par un mage de l’école d’où nous venions qui nous avait sauvé. Il m’expliqua que je m’étais évanoui, mais que j’avais manqué de peu la mort. Sur le moment je ne compris, ni ne chercha à comprendre ses paroles. J’ai totalement bouleversé par les évènements.
Je fus alors transporter à la pharmacie, et je pus me reposer, et parler à mes parents et certaines autres personnes voulant m’aider. Cela aida beaucoup mon esprit, je réussissais ma contrôler lorsque j’avais des crises. Plus le temps passa, et moins la surface qui était resté dans mon âme ne se manifestait. Par contre, mon corps lui en décida autrement. Je devins rapidement aveugle d’un œil, ma peau devint blanchâtre, et mes cheveux détinrent aussi noir que la cendre. A force des larmes que je versais chaque nuit, j'avais des traces rouges sous les yeux. Les gens avaient peur. On aurait dit un mort vivant… et c’est bien ce que j’étais. Un jour, l’un des plus grand sages de l’école de la ville vint me voir et me dit en bref que : je devais partir car même si cela ne se voyait pas, je risquais la folie à tout moment, ou l’aggravation de mon état physique, comme la perte de mon autre œil. Il me conseilla d’aller voir un ami à lui, bien plus sage et qui pourrait le conseiller
Je me préparais alors au voyage, et atteint le lieu dit en 5 jours seulement.
Là-bas, je me rendis auprès du sage qui habitait le château. Il me confirma les dires de l’autre. Il me dit qu’il savait que le problème était un déni de la mort de son frère. Mais il n’avait jamais eu affaire à une pareille réaction. Il me dit : « je sais que cela te semble difficile, mais en attendant de trouvé la voie qui te fera retrouvé le bon chemin, cela te sera déjà d’une grande aide. » Il entreprit alors de m’enseigner ce qu’il savait des principes philosophiques de l’alchimie. Une fois qu’il eut terminé il m’expliqua pourquoi il m’avait transmis se savoir et m’envoya chercher un homme. Il vivant non loin d’un village situé au pied d’un montage. Il savait que personne d’autre ne pouvait mieux m’aider que lui, mais que je devais mériter son enseignement. L’alchimie me permettrait selon lui de le mérité, car je serais apte à comprendre les paroles du maitre et a les comparer à ce que je savais. De plus je connaissais un peu l’alchimie pratique, et cela…me faisait penser à l’accident…
Le lendemain, je quittais donc la ville en quête du lieu que l’autre m’avait indiqué.
Je finis enfin par trouvé se lieu. Le bas, les habitants étaient très accueillants et il m’offrir un lit et un couvert. Je décidais donc sagement d’entreprendre l’assertion de la montagne le lendemain.

Alors que les oiseaux avaient à peine commencé à chanter pour célébrer le lever du soleil, je me tenais déjà au début du chemin vers la montagne. J’entrepris alors de la gravir. Mais malgré toute ma préparation, je fus emporté par la fatigue, et échouait.
Avec l’accord du chef du village je décidai donc de m’installer dans celui-ci. Les habitants de ce village étaient très aimants, et je décidais alors de m’installer à long terme parmi eux. » Il soupira « Cependant rien n’est éternel. Un jour où j’étais allé chercher de l’eau à la source d’une rivière et que je m’étais assis sous un arbre pour jouer, j’entendis une voix :
« En revenant à ’’la source’’ tu m’a trouvé à ce que j’observe ! » Il y eut un court silence « Il me semble qu’il te manque toujours quelque chose il y a en toi quelque choses de diffèrent des autres…. » Je pensais alors à mon frère, et tous mes souvenirs remontèrent a la surface, j’arrachais les cordes de mon instrument par reflexe et regardait d’où venait cette voix en prononçant « je ne vois pas de quoi vous parler ! ».
Je vis alors un vielle homme portant une longue barbe et une vielle cape grise. Il comprit que s’était là le fameux Maitre.
Celui-ci continua :
« Tu es presque prêt. Ait donc l’amabilité de me retrouver en haut de cette montagne quand tu en auras le loisir. Mais chaque chose en son temps. Fini d’abord ce pour quoi tu es venue à la source.» je voulus protester, mais il se mit à pleurer silencieusement. Il ne put s’arrêter qu’une fois le sage partit.
Je redescendis alors au village et annonça la nouvelle.

Je me préparais à gravir une nouvelle fois la montagne avec l’aide des habitants qui jouèrent pour moi lors de mon départ. Je mis uniquement trois heures a arrivé en haut de la montagne. J’eus beaucoup de mal à y arrivé, mais étonnamment une fois arrivé en haut me forces me réinvestirent.
J’attendis quelques minutes à contempler le magnifique paysage qui s’étendait devant ses yeux à perte de vue.
Le sage fit alors son apparition et s’adressa à moi :
«Tu as réussis à me rejoindre à ce que je vois.
N’est-ce pas ce que tu as toujours voulut ?
Tu devrais être fier de toi. Et pourtant tu n’as pas l’impression d’être ici à ta place, tu as admiré la vue. D’ici tu as contemplé la splendeur cacher de ce monde que tu trouves pourtant si injuste à certains égards.
Tu ‘a pas chercher à me trouver. Pourquoi donc? »
Je ne savais que répondre.
Le sage me parla alors longuement, me parlant de mon frère et du mensonge que j’avais créé autour de sa mort pour effacer ma douleur. Il m’indiqua alors la nécessité pour moi de renoué un lien avec une personne lié à mon frère. De se souvenir malgré la douleur du souvenir.
J’écoutai attentivement et protestai d’abord. Je me trouvais à ma place dans le village.
« Tu joues pour oublier ton mensonge et la blessure qu’il est en train de crée en toi. Cela suffit à la plupart des personnes. Mais ton mal est bien supérieur à celui des autres hommes. » Il fit une longue pose et s’assis « Sur ce monde, toute chose est deux. Toi et ton frère étier deux, et ne formaient qu’un seul et même homme. En résistant à la tentation de tout laisser tomber, tu t’es assécher, tu es devenue l’ombre de ton ferre. C’est la version de toi-même que tu as inventé pour oublier ton frère qui te ronge…. TON mensonge et seulement le tien » Il contempla les nuages « Tu auras beau jouer toute ta vie, seulement, si tu ne fais rien la blessure va s’élargir et tu tomberas dans le trou qu’elle crée en toi. Il faut que tu retournes sur les lieux de sa mort, il faut que tu cherches une personne lie à lui. Il faut que tu … te souviennes ! »
Je ne répondais pas.
« Tu ne retrouveras peut être jamais ton ancienne apparence, mais tu peux tout de même vivre heureux. Trouve toi un amis, un amour, et ….tu as déjà trouvé une activité sublimatoire…. »

Le sage m’enseigna alors tout ce qu’il savait pour me préparer. Il me prévînt également de faire attention, car en moi plus qu’en n’importe qui d’autre, ce qu’il nommait les forces du bien et du mal étaient très déséquilibrer.
Finalement, après 7 jours passés au sommet de la montagne, Le sage me demanda de lui jouer un air. J’obtempérais.
C’était magnifique, à la limite entre la douceur du chant d’un oiseau et la violence d’un éclair.
Dans l’aire commencèrent alors à se dessiner deux ombres. L’une lumineuse et l’autre sombre.
Elles s’entremêlèrent et formèrent un cercle diviser pas un S de chaque côté duquel les deux aura s’était séparés.
Le sage m’expliqua alors la signification de ce symbole :
« Comme je te l’avais dit, toi plus que n’importe qui est un être divisé. Ce symbole représente le yin et le yang. Le yang est le principe male, la lumière, la chaleur, l’activité émanant du soleil. Le yin est le principe féminin, l’obscurité, le froid, la passivité qui repose dans la terre. Tout ce qui et s’explique par la lutte et l’union de ces deux principes. Pour t’expliquer leur importance laisse-moi te montrer une vision différente de la création du monde. Tout commence par le K’i. S’en suivent des interactions du yin et du yang engendrant cinq éléments ; L’eau, le feu, le bois, les métaux et la terre. Ses éléments forment à leur tour tout ce que tu connais d’autre. »
Alors que nous allions nous quittés, les derniers mots du sage furent : « tu es suffisamment sage pour apprendre le reste seul et pensé par toi-même, va, et n’oublie pas mon enseignement. Mais surtout n’oublie pas ton frère ».
Je partis donc sur ses sages paroles. Mais n’ayant pas mangé depuis si longtemps je ne m’étais pas rendu compte de ma faiblesse, et m’écroulait du haut de la montagne.
Heureusement pour moi, les habitants me sauvaient à nouveau.
Je pris la route le lendemain. Pendant la soirée, j’avais trouvé une enveloppe faite d’une feuille, il y avait un mot dessus ou était écrit « la richesse est dans la nature… » Et dans cette enveloppe se trouvait un diamant. Je décidais donc de l’offire aux villageois en gage de ma dette éternel envers eux. Mais ils refusèrent et firent une fête en son honneur avant son départ.
Plus tard…je pus acheter l’éclair grâce à cet argent.
Et maintenant me voici ! » Valandil sourie légèrement a l’elfe.
« Hum…. » Répondit l’elfe « revenez demain, nous aviserons » [/blink]
~~~~~~~~~~~~~~

du coup, pour la guitare, un objet renommé? Et pour le sort, un sort de heal? c'est jouable nan? J’espère ><
d’ailleur, il y a pas des regles quelquepart ?
avatar
.:Nayelch:.

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par Borila le Mar 4 Juil - 17:37

Les règles du serveur sont dans la section "Annonces"

*se met à lire*
avatar
Borila

Messages : 402
Date d'inscription : 17/06/2017
Age : 16
Localisation : Québec

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Vidwulf Silverlocke
Age: 27 ans
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par .:Nayelch:. le Mar 4 Juil - 17:46

hehe, oui c'est long desoler
avatar
.:Nayelch:.

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par baligrys le Mar 4 Juil - 19:08

Après une longue lecture, alors oui le sort et le luth, c'est jouable surtout avec conquest ( un des disques a un skin de luth ).
Le texte est sympa, je trouve juste dommage qu'on ne retrouve pas ses vices dans l'histoire ( je pense a son attirance pour la gente féminine). Mais ça n’empêche que ce personnage est parfait pour le serveur, notamment parce que les ménestrels, c'est bien.

Je valide.
avatar
baligrys

Messages : 280
Date d'inscription : 13/06/2017
Localisation : Paris // Tours // Lyon

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Kisto de Nodonde
Age: 39
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par .:Nayelch:. le Mar 4 Juil - 19:10

merci beaucoup!^^ C'est vrai, sa se retrouve pas dur tout dans l'histoire :/ je ne sais pas trop pourquoi (comment çà se passe maintenant du coup?)
avatar
.:Nayelch:.

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par baligrys le Mar 4 Juil - 19:20

Et bien connecte toi si tu le désire et on t'aide a démarrer.
avatar
baligrys

Messages : 280
Date d'inscription : 13/06/2017
Localisation : Paris // Tours // Lyon

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Kisto de Nodonde
Age: 39
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par .:Nayelch:. le Mar 4 Juil - 20:14

D'accord, merci pour tout
avatar
.:Nayelch:.

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par SuperSygma le Mar 4 Juil - 21:24

Øh, ton personnage est unique en son genre, même un peu trop cheate'é à mon goût ^^
avatar
SuperSygma

Messages : 293
Date d'inscription : 13/06/2017
Age : 14
Localisation : Dans l'univers

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Guhan Huaca
Age: 39 ans
Race: Homme-félin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par .:Nayelch:. le Mar 4 Juil - 22:05

a bon Valandil ou nay? Nay oui c'est vrai^^
Merci beaucoup
avatar
.:Nayelch:.

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par SuperSygma le Mar 4 Juil - 22:09

Mais ton personnage sait écrire avec les langues des principaux royaume et empire de Bedragoth ?
avatar
SuperSygma

Messages : 293
Date d'inscription : 13/06/2017
Age : 14
Localisation : Dans l'univers

Récapitulatif personnage
Nom/Prénom: Guhan Huaca
Age: 39 ans
Race: Homme-félin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par .:Nayelch:. le Ven 7 Juil - 10:11

heu, je ne sais pas^^
avatar
.:Nayelch:.

Messages : 12
Date d'inscription : 04/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par dragoncraft2001 le Lun 10 Juil - 5:43

à passer ce post dans candidature accepté.
albino
avatar
dragoncraft2001

Messages : 74
Date d'inscription : 26/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [candidature] Nayelch, une histoire?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum